Consultez les archives des cas de 1994 à 2017 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020

Or * | Argent | Bronze

FIER D’ÊTRE UNE QUICHE

Voir la campagne

Catégorie : Alimentation | Annonceur : GROUPE CÉRÉLIA I CROUSTIPATE | Agence : JOSIANE AVEC MEDIACOM |



Réalisation : Charlotte Bricard
Production : SPOA / Mediaschool

GROUPE CÉRÉLIA I CROUSTIPATE | FIER D’ÊTRE UNE QUICHE

CROUSTIPATE DÉCOMPLEXE TOUS CEUX QUI METTENT LA MAIN À LA PÂTE

Objectifs :

FAIRE ÉMERGER LA MARQUE CROUSTIPATE DANS UN MARCHÉ TRÈS CONCURRENTIEL « Le marché des pâtes à tarte est extrêmement concurrentiel avec des marques fortes (Herta, Marie) et un shopper qui met 2 secondes à choisir son produit dans le rayon » explique Anthony Goudard, directeur marketing du groupe Cérélia. « Notre marque Croustipate avait une notoriété spontanée très faible de 3%. À l’occasion du lancement de la gamme Origine France Garantie, nous étions prêts à prendre tous les risques pour faire émerger la marque et développer les ventes ». Cette catégorie concernant une large partie de la population (83%), la marque a choisi de cibler plutôt les jeunes familles, moins difficiles à convertir, sensibles au made in France et plus particulièrement celles qui ne sont pas spécialistes en cuisine.

Moyens :

UNE CRÉATION SINGULIÈRE PORTÉE PAR UN MIX MÉDIA TV/SOCIAL/OOH Les Français étant nombreux à penser que “cuisiner, c’est compliqué ”, la marque a souhaité assumer cet insight : être en cuisine, ce n’est pas de la tarte. D’où l’idée créative de l’agence Josiane : le concept “Fier d’être une quiche !”. « La campagne met en scène un homme ordinaire, empoweré et coaché par la marque, qui prend confiance et qui est fier d’avoir la bonne pâte et de consommer français », raconte Laurent Allias, président de Josiane. Le détail qui tue : l’homme, qui est une quiche, porte des chaussettes dans des claquettes. « Il faut pousser l’exécution jusque-là pour émerger, explique Laurent Allias, et ne pas caster un stéréotype publicitaire ». Et pourquoi avoir choisi un homme ? « La gente masculine a tendance à en faire un peu des caisses quand elle met la main à la pâte ». La campagne a été déployée en télévision, sur les réseaux sociaux et en affichage pour « supporter les ventes sur les derniers kilomètres ». « Ce mix media a été choisi pour créer de la notoriété mais aussi des ventes. À la base, il ne devait y avoir qu’une vague. Mais les résultats étaient tellement bons qu’on en a fait une deuxième puis une troisième » souligne le président de l’agence.

Résultats :

UNE NOTORIÉTÉ DE MARQUE ET DES INDICATEURS BUSINESS QUI BONDISSENT Avec des gains de 12 points en notoriété spontanée et de 23 points en notoriété assistée, selon Kantar, Anthony Goudard jugent que « les résultats de la campagne sont fantastiques, tant il est difficile de faire bouger ces indicateurs sur ce marché. Croustipate figure maintenant dans le scope des marques envisagées par les acheteurs ». « Les résultats sont également exceptionnels sur les ventes, avec un bond de +23% en volume pour la marque », poursuit-il. D’ailleurs, tous les indicateurs business ont largement dépassé les objectifs fixés. Le taux de pénétration est en hausse de 2,8 points, et la part de marché valeur de la marque gagne 2,3 points, signe que la campagne a fonctionné bien au-delà des effets du confinement sur les habitudes de cuisiner.


Crédits : Annonceur : Groupe Cérélia (Croustipate) / Anthony Goudard, Hélène Delaporte et Camille Petitperrin - Agence : Josiane / Laurent Allias, Jérôme Diez et Jérémy Frappat - Agence média : MediaCom / Chloé Sauvi, Sandrine Un et Victor Testot.

Emmanuel Charonnat, CB Expert